Une Unité de Vie d’Alzheimer (UVA) d’une capacité de 15 places s’est ouverte en 2014 afin de répondre aux besoins des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées. Cette unité offre un univers familial et chaleureux dont la règle essentielle est la participation de tous (résidents, familles, amis et personnel) à la vie en communauté dans un espace qui est le leur.

  • Qu’est-ce qu’une Unité de Vie d’Alzheimer ? :

Il s’agit d’une petite unité de vie, sécurisée, et destinée à accueillir des personnes présentant une maladie d’Alzheimer ou apparentée, associée à des troubles du comportement important ou à des risques de fugue.

  • Le descriptif de l’Unité de Vie d’Alzheimer des « Logis Douaisiens » :

L’unité comprend 15 chambres.

La conception architecturale des locaux est pensée de manière à faciliter la circulation, le repérage et l’autonomie des résidents en offrant de grands espaces de déambulation ainsi qu’un accès direct sur le jardin clos et sécurisé. Un coin salon permet à chacun de profiter de temps de repos ou de calme au cours de la journée.

Chaque résidant dispose d’une chambre spacieuse et lumineuse composée d’une salle d’eau, d’un dressing et d’un lit adapté, donnant directement sur l’espace de vie commun, et son coin cuisine.

L’unité s’attache à proposer une vie proche de celle que chacun peut connaitre chez lui. L’effectif restreint, l’équipe stable et l’architecture des locaux permettent d’offrir un cadre qui se veut repérant, calme et rassurant.

  • Les activités proposées par l’équipe pluridisciplinaire :

L’unité est animée par une équipe pluridisciplinaire spécifiquement formée, et composée de :

  • Une aide-soignante,
  • Une Assistante de Soins en Gérontologie,
  • Une auxiliaire de vie,
  • Une psychomotricienne,
  • Une infirmière et une psychologue en appui
  • Un chat, doux et affectueux!

 

Des activités adaptées ponctuent la journée. Soucieuse d’apporter chaleur et qualité de vie aux résidants, l’équipe propose un accompagnement global tourné vers la stimulation psychomotrice, et l’occupationnel tout autant que vers les soins au quotidien.